Le crayon graphite

Crayon avec un élastique enroulé & deux autres enfilés dans un embout. Photo Richard Martens.

Voyons très brièvement son origine & sa fabrication. Ce qu’est le crayon graphite. Puis ses diverses présentations, y compris les porte-mines… Et d’abord…

 

Un peu d’histoire…

Pictogramme "Information" par Richard Martens.Autrefois, au moyen-âge, & à la Renaissance, on utilisait une mine d’argent. Littéralement. C’est-à-dire une fine tige d’argent (2 ou 3 mm de diamètre) dans un manche en bois (plus pratique pour la tenue). Cela donnait un gris moyen sur le support.

La “trace” officielle du crayon date de 1662. Il s’agissait de graphite, surtout, mêlé de gommes, de résines & de colle, provenant du Cumberland (Grande-Bretagne). D’où son nom complet : crayon graphite. À cause du blocus continental, mis en place par Napoléon, le Français Nicolas Conté réalisa la formule moderne de notre crayon, tel que nous le connaissons. Toujours à base de graphite.

 

Le crayon ? Argile et graphite !

Le crayon, parfois appelé improprement “mine de plomb”, est en fait un mélange, cuit à haute température, d’argile & de graphite, c’est-à-dire de carbone. S’il contient beaucoup d’argile, le trait qu’il produit est gris clair. Si le graphite domine, alors le trait sera noir, semi-brillant.

 

Sortes de crayons

Crayons, mine de plomb et porte-mine. Photo R. Martens.
Crayons, mine de plomb et porte-mine. Photo R. Martens.

Les sortes de crayons sont simplement des présentations différentes. La plus courante est celle du crayon hexagonal en bois (marqué 1 sur la photo), et ou cylindrique (marqué 2). Certains artistes préfèrent la mine « nue » (ou presque), improprement appelée « mine de plomb » (3), lui aussi, cylindrique ou hexagonal.

Étant affilié à Amazon, je mets, à la fin de l’article quelques produits que je trouve excellent…

 

Porte-mines classique « ancien »

Détail de porte-mines classiques, et leurs mines. Photo : Richard Martens.
Détail de porte-mines classiques, et leurs mines. Photo : Richard Martens.

Enfin, il y a ce qu’on appelle le porte-mine classique ancien (notés 4 & 5 ci-dessus & photo ci-contre).

Les mines sont d’un diamètre d’environ 2 à 3 mm. elles sont vendues en étui. Un exemple est montré ci-contre de deux porte-mines, dont un en aluminium, avec l’étui transparent qui permet de transporter des mines.

A noter qu’il existe des mines de couleur ! On peut en acheter en rouge, en bleue, voire bleu-violet & en jaune…

Et encore plus récent, il existe aussi le porte-mine en 0,5 mm (notés 6 & 7, sur la photo ci-dessus). Et aussi en 0,3 & en 0,7 mm ! Les mines sont plutôt fragiles. Et de ce fait relativement coûteuses. Cependant, le porte-mine en 0,5, très répandu, y compris dans les grandes surfaces, permet un tracé précis & régulier dans son épaisseur. Il est donc très pratique.

 

Avantage d’une forme hexagonale ?

Crayon avec un élastique enroulé & deux autres enfilés dans un embout. Photo Richard Martens.
Crayon avec un élastique enroulé & deux autres enfilés dans un embout. Photo Richard Martens.

L’avantage de la forme hexagonale est qu’elle ne roule pas, sur une table par exemple…

Heureusement, on peut pallier à cet inconvénient grâce à un élastique enroulé autour du crayon (photos ci-contre).

Il existe aussi des « objets percés » en “caoutchouc” (photos ci-contre & ci-dessous). On enfonce le crayon dedans, et il ne roule plus.

Et c’est aussi prévu pour faciliter la tenue !

Vous pouvez voir cela sur les photos ci-dessous. D’abord l’objet lui-même, à gauche. Puis la tenue en main droit (au milieu), et enfin une vue du dessous (photo de droite).

Embouts et tenue du crayon. Photo Richard Martens.
Embouts et tenue du crayon. Photo Richard Martens.

 

Crayon de menuisier

Crayon de menuisier de trois marques différentes. Photo Richard Martens.
Crayon de menuisier de trois marques différentes. Photo Richard Martens.

Également inclus dans du bois, il existe le “crayon de menuisier”, plat et large. Il est aussi pratique pour le dessin que pour la calligraphie1.

Voyez ci-contre, trois marques différentes de ce type de crayon.

Il est possible de tailler un crayon normal comme ça. Cette façon de faire s’appelle “tailler en dent de lapin”.

L’avantage de ce type de crayon est qu’il permet un tracé large pour griser vite. Et en le faisant pivoter sur la “tranche” ou sur l’angle (le « coin »), on obtient un tracé plutôt fin !

 

Dureté des crayons

Les crayons sont “durs” ou “tendre”. Un crayon très dur génère un gris clair. Un crayon très doux, très tendre crée du noir !

Comment connaître la dureté ?

Pictogramme "Point d'exclamation" par Richard Martens.Comment savoir si le crayon est dur ou tendre ? Sur les crayons de qualité, c’est marqué ! De quelle manière ? Avec deux lettres de l’alphabet : “H” & “B”.

H” signifie “dur”, et “B” égale “tendre”.

Soit du plus dur au plus tendre : 7H, 6H, 5H, 4H, 3H, 2H, H, HB, B, 2B, 3B, 4B, 5B, 6B, 7B.

Selon les fabricants, il peut même y avoir du 8H & du 8B. Et il existe des boites de la gamme panachée (voir à la fin de cet article). Je reviendrais, dans un prochain article, sur le travail au crayon avec une gamme très large……

 

Brève parenthèse sur les papiers

Pictogramme "Punaise" par Richard Martens.Presque tous les papiers conviennent à l’usage des crayons. À commencer par le papier-machine utilisé pour le courrier & les photocopies. Souvent indiquées comme “80 g/m2”. Parfois 90 g/m2… Donc un papier assez fin.

Le « g » signifie son poids, en grammes, bien sûr. Et le « /m2 » est un signe de surface. Cela signifie, pour une feuille indiquée « 80g/m2« , qu’une feuille carrée d’un mètre de côté pèse… 80 grammes !

Enfin, plus un papier est « lourd », plus il est cher…

Et le crayon est aussi possible sur des papiers plus épais, plus luxueux. Et du papier aquarelle à grain, etc.

Nous reviendrons, bien évidemment, sur les papiers, et leur choix…

 

Et sur les gommes à effacer…

Trois sortes de gommes à effacer. Photo : Richard Martens.
Trois sortes de gommes à effacer. Photo : Richard Martens.

Il existe diverses gommes pour effacer, plus ou moins, le crayon graphite.

La plus ancienne est “caoutchouteuse” (notée 1 sur la photo ci-contre), et gomme plutôt bien.

Plus récente, il y a un type de gomme plus “plastique” (notée 2), encore plus efficace.

Une autre sorte est celle que les artistes nomment “gomme mie de pain” (notée 3), une gomme dite “malléable”. Elle est de couleur gris clair. Et s’assombrit à l’usage, en absorbant le graphite gommé. Plutôt utilisée pour le fusain.

Je parlerai plus longuement, prochainement, des gommes & de leur utilisation…

Si vous avez des questions, le « pavé » commentaire, en dessous, est là pour cela !

Richard Martens

Texte version 2.0


Note

Comme d’habitude, voici le lien de l’article, au cas où il serait brisé dans le corps de l’article… Si c’est le cas, il vous suffit de faire un copier-coller du lien ci-dessous, et de le coller dans la barre de votre navigateur…

  1. Calligraphie (nom féminin) : art de bien former les caractères de l’écriture. […] – Ecriture ainsi tracée. Dictionnaire Antidote. L’étymologie nous apprend que cela signifie : « belle écriture ». Vous pouvez aussi consulter l’article de Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Calligraphie

 

Produits que je vous conseille…

Si vous le souhaitez, vous pouvez acheter du matériel, via Amazon.com. Comme je suis affilié, il va de soit, et c’est mieux en le disant, que si vous l’achetez en cliquant sur la photo ci-dessous, cela ne vous coûtera pas plus. Et je percevrai un pourcentage sur cet achat. Si vous le faites, merci d’avance…

Une gomme que je trouve très efficace, c’est la gomme Staedtler Mars plastic 52650. Je vous la recommande vivement ! Vous pouvez la tester en en achetant une. Par contre, c’est plus économique de les acheter par quatre. Je vous mets les liens en dessous… Et aussi le lien pour des crayons graphites HB (moyen) en boite économique. Ainsi qu’une boite de crayons graphite panachés.

             

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Auteur : Richard Martens

Diplômé des Arts-Déco (Ensad) de Paris. Ancien étudiant des Beaux-Arts (Ensba) de Paris. Illustrateur & graphiste de formation. A exercé pour la presse, l’édition, le jeu video pendant environ 20 ans. Professeur de dessin, de peinture & de graphisme depuis 1984… Enseigne le dessin réaliste en cerveau droit depuis 1986…

3 réflexions sur « Le crayon graphite »

  1. Bonjour monsieur ,

    Je viens de lire l’article Le crayon graphite par curiosité et trouve agréable la mise en page , la qualité des photos. Sinon j’ai appris qu’il y a des mines de couleur sont-elles de la meme formes que les mines de plombs ? et ils n’y a vraiment que quatre couleurs ?

    Si vous repondez merci d’avance .Aurevoir

    1. Bonjour Boubou.
      Merci pour votre commentaire.
      Les mines de couleur existent pour les porte-mines de 2 ou 3 mm, et, à ma connaissance, il n’y avait que les couleurs que j’ai indiqué dans l’article. Il est possible que cela ne se fasse plus ? Ou qu’il en existe plus ?
      Il y a 10 ou 15 ans, il existait aussi des mines pour les porte-mines en 0,5 mm, en rouge et en bleu. L’étui de mines était assez couteux…
      Pour le reste, je ne sais pas. Le mieux serait de vous renseigner auprès des chaînes de commerçants d’art graphique du type « Graphigro » ou « Géant des Beaux-arts » (site ou catalogue). Ils seront à même de vous dire si cela existe encore ? Ou s’il y a de nouvelles couleurs ?
      Encore merci Boubou, & au revoir (:-{D}

Laisser un commentaire