Calligraphie – Materiel d’initiation

Gros plan de deux crayons "attachés" ensemble, de deux manières différentes. Photo : ©Richard Martens.

Pour « découvrir » la calligraphie, la première chose à faire est, comme pour beaucoup de disciplines – artistiques ou pas –, de se procurer des outils. Pour cette découverte, cette initiation, je vous propose des outils simples, que beaucoup d’entre-vous avez peut-être chez vous. Du moins, je le suppose… À savoir deux crayons de la même dureté (« HB », par exemple), quelques élastiques, ou du ruban adhésif… Et bien sûr du papier. Voyons cela de plus près…

 

Deux crayons & quelques élastiques, ou du ruban adhésif

Deux crayons "attachés" ensemble, de deux manières différentes. Photo : Richard Martens
Deux crayons « attachés » ensemble, de deux manières différentes. Photo : ©Richard Martens.

Pour débuter, le matériel le plus simple, et le plus économique, consiste donc à utiliser deux crayons de la même dureté. Par exemple deux crayons « HB » ou « B ». Et comme je viens de l’écrire :

  • deux élastiques ou… ;
  • du ruban adhésif.

Pour faire la photo, afin de bien faire ressortir les « attaches », j’ai choisi un ruban adhésif de couleur jaune vif. Quant aux élastiques, toujours pour que cela soit visible, j’ai opté pour des chouchous très colorés. Il va de soi que de simples élastiques suffisent. Et c’est mieux en en mettant deux à chaque fois, en cas de rupture…

Pourquoi deux « liens » plutôt qu’un ?

Pictogramme "Information" par Richard Martens.Important : il suffit de mettre un ou deux élastiques (ou du ruban adhésif) aux deux « bouts » des deux crayons, afin de les rendre solidaires. S’il n’y a pas de lien aux deux extrémités, les crayons vont probablement pivoter à un moment ou à un autre…

Si les deux crayons n’ont pas la même longueur ?

Pictogramme "Eclair" par Richard Martens.ATTENTION ! Si vos crayons n’ont pas la même longueur, cela n’a pas d’importance. Ce qui a de l’importance, c’est de veiller à ce que les deux pointes soit alignées. C’est pour cette raison que j’ai mis, sur la photo, ces deux gros traits rouges. C’est tout !

 

Un support pour tracer : le papier a petits carreaux

Papier blanc à petits carreaux, ou carrés de 5 mm.
Papier blanc à petits carreaux, ou carrés de 5 mm.

Comme papier pour s’entraîner à la calligraphie, je conseille vivement le papier dit « à petits carreaux », ou, à la rigueur, du papier « ligné ».

Ce papier quadrillé, ou papier à petits carreaux, très répandu, est ordinaire. Et sur ce papier, des petits carreaux, ou plutôt des carrés de 5 mm pour être plus précis, y sont imprimés.

Quel est l’intérêt d’utiliser du papier à petits carreaux ?

L’intérêt est que ce papier présente des lignes qu’on va « improprement » qualifier de lignes « horizontales » et de lignes « verticales », et à égale distance : 5 mm. Ce qui fait que nous n’auront pas besoin de tracer des lignes, et de mesurer systématiquement !

 

Le papier « ligné »

Papier blanc à petits carreaux, et à fines lignes régulièrement espacées, pour l'écriture.
Papier blanc à petits carreaux, et à fines lignes régulièrement espacées, pour l’écriture.

J’ignore si le nom de « papier ligné » est le terme officiel.

Je sais simplement que ce papier est destiné à l’apprentissage de l’écriture. De la petite écriture, qu’on peut qualifier de « normale »…

Ce type de papier, est, lui aussi, très répandu. On peut voir, sur la photo, que les « carreaux » comportent des lignes plus fines, également espacées, en plus du carroyage imprimé en lignes plus épaisses.

Pour les personnes qui l’ignoreraient, le ligne « verticale » rouge sépare la marge étroite, à gauche de chaque page, du reste, carroyé, de la page.

 

Le papier « ligné » a interlignes

Papier blanc pour écriture à lignes et interlignes bleues.
Papier blanc pour écriture à lignes et interlignes bleues.

Ce type de papier est plus rare. J’ignore, là aussi, si c’est son nom. La photo nous montre qu’il y a comme une petite portée, et de l’interlignages, c’est-à-dire une espace1 entre les lignes.

NOTE 1. – Oui, vous avez bien lu… Le mot « espace » en calligraphie & en typographie est un mot… du genre féminin ! Donc on dit et on écrit :

  • Un espace aérien. Mais…
  • Une espace typographique !

Comme l’a écrit Molière :

– « Ah ! la belle chose que de savoir quelque chose ! »

Molière, « Le Bourgeois gentilhomme », Acte II, scène 5

 

Un sous-main

Pictogramme "coeur" par Richard Martens.Un sous-main peut être une simple feuille en format A4 (21 x 29,7 cm), pliée en deux. Voir deux ou trois feuilles A4, toujours pliées en deux…

Personnellement, quand on utilise de l’encre, je conseille vivement d’utiliser un ou plusieurs buvards. Afin, grâce au buvard, d’absorber l’excès d’encre, s’il y en a… Ou à accélérer le temps de séchage, quand on doit superposer les feuilles, ou calligraphier au verso d’une page.

Quel est l’intérêt d’utiliser un sous-main ?

L’intérêt est de protéger le papier. En effet, nos mains produisent des acides gras. Ce qui peut abîmer le papier. Ou étaler le tracé au crayon ou pire, à l’encre.

 

Le crayon de menuisier : une autre option pour tracer !

Quatre crayons plats de menuisiers, dont un ancien, sans marque. Photo : ©Richard Martens.
Quatre crayons plats de menuisiers, dont un ancien, sans marque. Photo : ©Richard Martens.

Il s’agit d’une autre option que les deux crayons. Plus rare, et cependant peu coûteuse.
Il existe, dans le commerce, des crayons un peu particuliers, nommés « crayon de menuisier ». Car les menuisiers l’utilise, tout simplement ! Ce qui caractérise ce crayon, c’est que sa mine soit plate et large !

 

La mine plate du crayon de menuisier

Gros plan des mines plates des crayons de menuisier. Photo : ©Richard Martens.
Gros plan des mines plates des crayons de menuisier. Photo : ©Richard Martens.

Pourquoi une photo des mines ? Pour bien montrer que les mines sont larges. Ce que certaines personnes peuvent ignorer. Car nous ne pouvons pas tout savoir…

À NOTER ! La largeur des mines est d’environ 6 ou 7 mm, selon les marques. Alors que la « largeur » de deux crayons est d’environ 8 mm.

 

Quelques marques de crayons de menuisier

Gros plan de trois marques de crayons de menuisier. Photo : ©Richard Martens.
Gros plan de trois marques de crayons de menuisier. Photo : ©Richard Martens.

Je mets, ici la photo de trois marques :

  • Koh-I-Noor Hardmuth ;
  • Pit (de chez Faber castell) ;
  • Caran d’Ache (qui, outre cette marque, est le mot Russe pour dire « crayon ». Et c’est pour cette raison que ce fut le pseudonyme d’un illustre… illustrateur humoristique et caricaturiste du XIXe siècle : https://fr.wikipedia.org/wiki/Caran_d%27Ache)

Quant aux marques, il en existe probablement d’autres… Peut-être la marque Conté ?

 

En conclusion : mes conseils…

Pictogramme "Livre2" par Richard Martens.Personnellement, je conseille le premier type de papier, celui à petits carreaux de 5 mm

Pictogramme "crayon" par Richard Martens.Et je conseille, au début les deux crayons attachés, plutôt qu’un crayon de menuisier, plus étroit que les deux crayons « liés ». Du moins, je conseille les deux crayons au début… Car cela permet de mieux développer l’auto-critique constructive, c’est-à-dire de mieux voir quand la « plume-deux-crayons » a la bonne pente… J’y reviens dans un prochain article !

 

Ce texte vous a t-il été utile et compréhensible ? Merci d’oser répondre, écrire, questionner, commenter, ci-dessous…

Richard Martens (:-{D}

Texte version 1.0

Auteur : Richard Martens

Diplômé des Arts-Déco (Ensad) de Paris. Ancien étudiant des Beaux-Arts (Ensba) de Paris. Illustrateur & graphiste de formation. A exercé pour la presse, l’édition, le jeu video pendant environ 20 ans. Professeur de dessin, de peinture & de graphisme depuis 1984… Enseigne le dessin réaliste en cerveau droit depuis 1986…

Laisser un commentaire