Mesureur d’angles 2 – Principes d’utilisation

Dessin au crayon graphite d'une boite d'allumettes par Sonia Bourgeois. Ph. : R. Martens.

Quand nous regardons un parallélépipède ou un cube, il peut s’agir soit d’une vue frontale, soit d’une vue d’angle. Pour une vue d’angle – graphiquement la plus intéressante – nous voyons, en vue plongeante, trois faces de l’objet : deux côtés (gauche & droit) et le dessus de l’objet … Voici un exemple ci-après, avec une très belle réalisation d’une ex-étudiante…

 

Etude documentaire d’une boite d’allumettes par Sonia Bourgeois

Dessin au crayon graphite d'une boite d'allumettes par Sonia Bourgeois. Ph. : R. Martens.
Dessin au crayon graphite d’une boite d’allumettes par Sonia Bourgeois. Ph. : R. Martens.

Voici donc un dessin d’un objet en vue d’angle. Trois faces sont donc visibles dans cette vue, très légèrement plongeante : à gauche le frottoir de la boite & une partie du grand côté du tiroir, à droite le petit côté du tiroir, & enfin le dessus de la boite, c’est-à-dire la face comportant une image.

Cet excellent dessin a été effectué dans le cadre d’un cours hebdomadaire de trois heures, intitulé “Étude documentaire”. La photo que j’ai réalisée, avec un iPod Touch, est – hélas ! – d’une qualité très moyenne. La réalisation est signée de Mlle Sonia Bourgeois, qui était une talentueuse étudiante, à (feu) l’Atelier où j’enseignais…

 

Technique employée

Pictogramme "Crayon2" par Richard Martens.Comme vous l’aurez peut-être deviné, ce dessin a été réalisée au crayon graphite – par Sonia. Et aussi avec une simple gomme…

Et surtout, du fixatif à la fin !

 

Format de réalisation & poids

Pictogramme "Information" par Richard Martens.Le format de réalisation est un demi-raisin, c’est-à-dire 32,5 x 50 cm. Le format raisin, utilisé dans les écoles & les ateliers, & pour les concours & les dossiers d’étudiants, est de 50 x 65 cm.

Le poids est d’environ 120 g/m2, suffisant pour du crayon. Puisqu’il s’agit d’un produit “sec”, donc sans eau…

 

Temps de réalisation

Pictogramme "Sablier" par Richard Martens.Le temps de réalisation, pendant mes cours, est d’environ trois heures, et peut aller jusqu’à environ six heures.

Six heures, bien sûr, quand la réalisation se fait sur la durée de deux cours…

 

Principes pour l’usage d’un mesureur d’angles face à un parallélépipède

Pictogramme "Point d'interrogation" par Richard Martens.La première question pour commencer le dessin pourrait être : comment trouver la pente des deux côtés bas de la boite d’allumettes afin d’avoir une bonne base de dessin ? 

Réponse : en utilisant un mesureur d’angles !

Voyons maintenant une première explication de l’utilisation de ce mesureur d’angles quand nous observons un volume (cube, etc.) Pour illustrer mes explications, j’ai dessiné simplement le coin avant d’un volume.

Figure 1 : tracer une ligne horizontale imaginaire

Figure 1. Principes pour dessiner une vue d'angle : une horizontale et trois côtés. Création : Richard Martens.
Figure 1. Principes pour dessiner une vue d’angle : une horizontale et trois côtés. Création : Richard Martens.

Le premier principe – comme pour un architecte –, c’est d’avoir des fondations solides. Pour cela, il suffit de tracer une ligne horizontale (imaginaire), coïncidant avec le coin inférieur de l’objet.

Sur la figure 1, j’ai tracé la ligne horizontale en rouge.

A noter

Pictogramme "crayon" par Richard Martens.Dans la réalité d’un cours d’étude documentaire, avec un objet relativement petit, il suffit de placer au sol ou sur la table (là où est posé l’objet) une simple règle, voire (pour un petit objet) un crayon, qui touche le bas de l’arête verticale avant de l’objet.

En veillant à ce que la règle ou le crayon nous semble coïncider avec une horizontale, bien évidemment…

 

Figure 2 : tracer un premier côté, noté “1”.

Figure 2. Principes pour dessiner une vue d'angle : un premier côté. Création : Richard Martens.
Figure 2. Principes pour dessiner une vue d’angle : un premier côté. Création : Richard Martens.

J’ai ensuite tracé un premier trait, noté “1” (et renforcé en blanc) sur la figure 2 ci-contre.

C’est l’un des deux traits qui sont la base de l’avant du parallélépipède : les deux lignes qui sont la base même de l’objet.

La difficulté, car il y en a une, c’est de ne pas réussir à dessiner la bonne pente de cette ligne. Si c’est le cas – et c’est presque toujours le cas –, alors tout le reste du dessin sera faux !

 

Figure 3 : tracer l’arête verticale, notée “2” (en avant de l’objet)

Figure 3. Principes pour dessiner une vue d'angle : tracer la verticale d'angle. Création : Richard Martens.
Figure 3. Principes pour dessiner une vue d’angle : tracer la verticale d’angle. Création : Richard Martens.

Sur la figure 3, j’ai donc tracé un deuxième côté, le côté vertical, cette fois. Ici, je l’ai noté “2”.

C’est relativement facile de tracer les verticales, puisque, par convention tacite, toutes les verticales sont simplement parallèles aux deux bords, gauche & droit de la feuille…

Idem pour les lignes horizontales par rapport aux bords hauts & bas !

 

Figure 4 : tracer la seconde ligne de base, notée “3”

Figure 4. Principes pour dessiner une vue d'angle : tracer la seconde ligne de base. Création : Richard Martens.
Figure 4. Principes pour dessiner une vue d’angle : tracer la seconde ligne de base. Création : Richard Martens.

J’ai aussi renforcé en blanc la deuxième ligne de base du parallélépipède (côté droit). Que j’ai noté “3”…

Là aussi, nous sommes en face de la même difficulté que cela décrite ci-dessus (figure 2), à savoir : tracer la bonne pente !

Il peut être intéressant de s’entraîner l’oeil à estimer la pente, avant de la mesurer…

 

Figure 5 : ce qui précède génère la création de deux angles, A et B, extérieurs à l’objet !

Figure 5. Principes pour dessiner une vue d'angle : création de deux angles, A et B. Création : Richard Martens.
Figure 5. Principes pour dessiner une vue d’angle : création de deux angles, A et B. Création : Richard Martens.

Sur cette figure, nous pouvons constater qu’en “posant” une ligne horizontale, nous venons de “fabriquer” deux angles extérieurs ! Je les ai nommés “A” & “B”.

Si nous pouvons dessiner précisément ces deux angles, alors nous aurons dessiné justement les lignes “1” et “3” de l’objet… Donc sa base, comme pour les fondations d’une maison ! Et avec la ligne verticale (“2”), nous aurons bien bâti le début de l’objet !

 

Figure 6 : …et aussi deux angles intérieurs, C et D

Figure 6. Principes pour dessiner une vue d'angle : cela implique deux angles intérieurs, C et D. Création : Richard Martens.
Figure 6. Principes pour dessiner une vue d’angle : cela implique deux angles intérieurs, C et D. Création : Richard Martens.

Et pour mémoire, nous avons aussi deux angles intérieurs dans l’objet même ! Je les désigne par les lettres “C” & “D”.

Comme je l’ai écrit ci-dessus (figure 5), nous obtenons les angles “C” & “D” en mesurant & en dessinant les angles “A” & “B” & en ajoutant, à leur intersection, la ligne verticale “2” ! Tout simplement !

 

Prochain article : comment mesurer concrètement & dessiner juste !

Fort de tout cela, voyons donc, dans le prochain article, en “s’appuyant” sur la ligne horizontale imaginaire, voir comment  utiliser tout cela pour avancer notre dessin. Donc mesurer les angles “A” & “B”, afin de les dessiner…

À bientôt ! Merci de laisser vos commentaires & vos questions…

(:-{D}

Richard Martens

Texte version 2.0, pour cause de remise en page « post-piratage »

N.b. : Sonia m’a très aimablement envoyé un “scan” de son dessin, aussi vais-je pouvoir vous le montrer dans une meilleure qualité, lors d’un prochain article… MERCI Sonia ! (:-{D}

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Auteur : Richard Martens

Diplômé des Arts-Déco (Ensad) de Paris. Ancien étudiant des Beaux-Arts (Ensba) de Paris. Illustrateur & graphiste de formation. A exercé pour la presse, l'édition, le jeu video pendant environ 20 ans. Professeur de dessin, de peinture & de graphisme depuis 1984… Enseigne le dessin réaliste en cerveau droit depuis 1986…

2 pensées sur “Mesureur d’angles 2 – Principes d’utilisation”

    1. Bonsoir Claude.
      Tout d’abord merci pour ton commentaire.
      Je t’en prie ; je suis content que cet article soit, pour toi un cadeau. Cela me fait plaisir & m’incite à continuer…
      Effectivement, je ne savais pas que tu aimais le dessin.
      Je découvre d’ailleurs que certains magiciens, amateurs & professionnels, aiment le dessin & le pratique. Beaucoup plus que je ne le pensais…
      Encore merci à toi.
      Amitiés,
      Richard

Laisser un commentaire