Fabriquer deux viseurs

Viseur carré de 8 cm de côté, divisé en huit. Photo : Richard Martens.

Il est possible de fabriquer certains de ses outils. Pas tous, hélas ! “Quels outils ?” me direz-vous. Je vais, au fil des articles, en décrire quelques-uns. Et en expliquer l’usage de façon très sommaire, puisque je reviendrai sur leur utilisation, lors de futurs articles. Et tout d’abord, les premiers outils. Peut-être les plus utiles. En tout cas, je le pense ! On les trouve sous divers noms, selon les auteurs : grille, viseur, cadre… J’en décrirai deux variantes que je pense très utiles, voire indispensables pour l’éducation de notre oeil.

 

Viseur dans le rapport de 3 cm x 5 cm

Viseur de 3 cm x 5, divisé aux tiers. Photo : Richard Martens.
Viseur de 3 cm x 5, divisé aux tiers. Photo : Richard Martens.

Le premier viseur que je propose est constitué d’une feuille de rhodoïd collée au dos d’un rectangle de carton. Tout cela peut être du matériel de récupération…

 

Comment fabriquer cela ?

Sur une feuille de… papier, tracez un rectangle de 3 cm par 5. Divisez ensuite chacun des côtés en tiers. Avec une calculette simplement… Après cette divisions aux tiers, sur les petits & les grands côtés, tracez les deux diagonales. Le but ? Avoir une indication du centre de ce rectangle.

Il est important de situer le centre, afin de ne rien mettre d’important sur ce centre ! Je reviendrai sur ce principe…

Ensuite, placez le rhodoïd sur la feuille de papier, et maintenez-le avec du ruban adhésif. Puis tracez, avec un feutre fin indélébile les lignes indiquant les tiers, comme sur la photo ci-contre. Je conseille de tracer en rouge les diagonales. Cela peut être pratique, sans être indispensable…

 

Usage de ce viseur ?

Il sert à « cadrer », à « viser » le sujet qu’on souhaiter dessiner… Ou peindre ! Tel le viseur d’un appareil photo. Cela permet de sélectionner ce qu’on veut « traiter », en omettant tout le reste du… « monde » ! Comme lors d’une prise de vue photographique…

 

Quatre points forts

Le tracé des tiers verticaux & horizontaux nous donne quatre points de croisement. On les appelle des points forts. C’est sur un, deux ou trois de ces points qu’on peut placer un élément important du « sujet » à dessiner.

 

Utilisation des tiers

Il est aussi possible d’utiliser les lignes horizontales pour composer une image agréable à l’oeil. Et répartir les zones de l’image à venir. Par exemple, un tiers inférieur de « terrain », et deux tiers de ciel… S’il est nuageux & beaux. Sinon l’inverse est possible : un tiers de ciel & deux tiers de paysage.

Je développerai plus tard l’usage des points forts & des tiers…

 

Viseur carré de 8 cm de côté

Viseur carré de 8 cm de côté, divisé en huit. Photo : Richard Martens.
Viseur carré de 8 cm de côté, divisé en huit. Photo : Richard Martens.

Le deuxième viseur, qui me semble indispensable lui aussi, est constitué d’un carré de 8 cm de côté.

Carré divisé en huit fois 1 cm.

Je conseille, de plus, de marquer, le milieu de la largeur et de la hauteur, soit par un trait plus épais, soit par un trait d’une autre couleur, rouge par exemple…

Intérêt & usage de ce quadrillage ?

Supposons que le sujet soit plus haut que large… En fermant un oeil, visons en faisant coïncider la partie la plus haute & la plus basse du sujet avec les côtés haut & bas de la grille. Pour cela nous avançons ou reculons la grille jusqu’à obtenir cette double coïncidence.

Puis montons ou descendons le viseur pour faire coïncider, EN PLUS, le côté gauche, par exemple. Ainsi quand le sujet « touche » le viseur sur trois côtés… Cela nous indique le nombre de carrés en largeur ! Puisqu’en hauteur, il y en a huit !

De ce fait, nous savons ainsi quelles sont les rapports, les proportions « largeur-hauteur » du sujet !

Il nous reste à « construire », à dessiner un rectangle d’un trait léger & fin. Que nous pouvons baptiser « cadre de construction » ou « cadre d’enveloppe ». Et dans lequel le sujet va s’inscrire !

Technique de dessin que nous aborderons plus tard…

Et je décrirai aussi, plus tard, un troisième viseur…

Avez-vous des questions ?

Richard Martens

Texte version 2.0

Enregistrer

Auteur : Richard Martens

Diplômé des Arts-Déco (Ensad) de Paris. Ancien étudiant des Beaux-Arts (Ensba) de Paris. Illustrateur & graphiste de formation. A exercé pour la presse, l'édition, le jeu video pendant environ 20 ans. Professeur de dessin, de peinture & de graphisme depuis 1984… Enseigne le dessin réaliste en cerveau droit depuis 1986…

1 pensée sur “Fabriquer deux viseurs”

Laisser un commentaire